Madame ANGOUING, née NDANGA Françoise

Madame NDANGA Françoise épse ANGOUING est née à Mbouda, le 11 Juin 1962, de Monsieur NDANGA AMBOUA Michel, officier, originaire de Nguélébok région de l’Est et de KEKOUNOU Marie, matrone, originaire de Bamendjinda, région de l’Ouest.

A la faveur des postes de travail de son père dès la prime enfance à Mbouda, Buéa, Bafoussam, Koutaba et Yaoundé, ces différentes localités seront les espaces d’éducation de cette dernière, de la maternelle à l’université de Yaoundé. Après l’obtention du Baccalauréat A4 série Allemand, elle va opter pour une école Universitaire à savoir l’Ecole Normale Supérieure de Yaoundé en vue d’embrasser une carrière d’enseignante du secondaire avec des perspectives pour l’enseignement supérieur.

Aussi, après 13 ans d’enseignement dans les lycées de Garoua, Douala, Dschang, Nkongsamba et Bafoussam, elle sera promue Inspecteur Provincial de Pédagogie pour le ‘’Bilinguisme’’ dans les provinces du Littoral en 2001 et de l’Ouest en 2003.

Elle est nommée comme Attachée dans les Services du Premier Ministre en 2005.  Fort de cette position, elle engage des démarches administratives pour la création des nombreux CES dans la région de l’Est en général et dans le département de la Kadey en particulier. C’est ainsi qu’elle créée de nombreux comités de développement pour soutenir l’éducation des jeunes en général et celle de la jeune fille en particulier. C’est dans cette mouvance qu’elle assoit sa popularité. En 2007 elle est désignée chargée de mission départementale RDPC pour le renouvellement des organes de base dans le département de la Kadey. En 2011, elle est désignée Vice présidente communale pour la campagne d’inscription sur les listes électorales et l’élection Présidentielle. Résolue   à fixer le cap de son engagement politique face aux déterminismes socio culturels, elle se présente comme tête de liste de la section RDPC aux élections internes du parti au cours des opérations de renouvellement des organes de base dans la section Kadey Nord 1 (Batouri) et en sort victorieuse en décembre 2015, 4 mois après sa nomination comme Inspecteur Général au MINPROFF.

Par ailleurs, en marge des activités professionnelles et socio politiques elle s’adonne à l’écriture essayiste et produit de nombreux articles sur la condition de la femme. Elle est mariée, mère de 04 enfants et mamie de 04 petites filles.